Midland reprend le forage et l’exploration de surface à Mythril

04 juin 2019

Montréal, le 4 juin 2019. Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX-V : MD) a le plaisir d’annoncer que les travaux de forage et d’exploration en surface ont repris sur son projet Mythril, détenu à 100 % par Midland. La campagne d’exploration de juin/juillet 2019 à Mythril comprend un minimum de 5 000 mètres de forage au diamant à l’aide de deux foreuses, du décapage mécanisé et du rainurage, de la prospection, des levés de géochimie de sols et de la cartographie géologique.

Campagne de forage de 5 000 mètres

La campagne de forage de juin/juillet vise trois principaux objectifs :

  1. vérifier les extensions latérales et en aval-pendage des zones minéralisées en Cu-Au-Mo-Ag recoupées dans les sondages MYT-19-01 et MYT-19-06;
  2. vérifier les indices Haldir/Arwen/Council qui n’ont pas été testés lors de la première phase de forage;
  3. vérifier de fortes anomalies de polarisation provoquée (« PP ») inexpliquées identifiées lors des levés de PP de type gradient et/ou dipôle-dipôle de l’hiver 2019.

Les deux premiers sondages de la campagne cibleront l’extension vers l’ouest et en aval-pendage de la minéralisation rencontrée dans le sondage MYT-19-01 (section 300E), qui avait livré une teneur de 0,23 % Cu sur 54,0 mètres** (0,27 % éq.Cu*), incluant 1,65 % Cu, 0,27 g/t Au et 6,88 g/t Ag sur 4,93 mètres (1,90 % éq.Cu*). Le sondage A ciblera l’extension en aval-pendage des zones, qui coïncide avec une anomalie de PP issue de l’inversion géophysique des levés de type gradient et dipôle-dipôle combinés. Le sondage B ciblera l’extension vers l’ouest de l’anomalie de chargeabilité du levé de type dipôle-dipôle recoupée dans le sondage MYT-19-01.

Le sondage C, à la section 900E, ciblera l’extension en aval-pendage d’un stockwerk à chlorite intense de nature cassante qui a été recoupé sur plus de 100 mètres dans les sondages MYT-19-03 et MYT-19-05. Il a été observé recoupant des zones de chalcopyrite dans ces sondages. Selon l’interprétation actuelle, ce stockwerk d’altération pourrait représenter la partie supérieure d’un système minéralisé plus tardif et situé plus en profondeur.

Trois sondages (E, F, G) cibleront les extensions de la zone minéralisée à haute teneur rencontrée dans le sondage MYT-19-06, qui avait livré des teneurs de 1,07 % Cu, 0,37 g/t Au et 8,87 g/t Ag (1,41 % éq.Cu*) sur 12,55 mètres, incluant 3,03 % Cu, 1,03 g/t Au et 24,63 g/t Ag (3,94 % éq.Cu*) sur 4,0 mètres, y compris 11,8 % Cu, 3,96 g/t Au et 81,3 g/t Ag (15,16 % éq.Cu*) sur 0,6 mètre. Le sondage E ciblera l’extension vers l’ouest de la zone minéralisée du sondage MYT-19-06 ainsi que la même anomalie de PP caractérisée par une forte chargeabilité/faible résistivité. Le sondage G ciblera l’indice de surface Luthien (échantillon choisi prélevé en affleurement de 1,32 % Cu, 0,45 g/t Au, 0,1 % Mo et 12,9 g/t Ag) ainsi qu’une série de blocs sous-affleurants à haute teneur (11 blocs; teneur moyenne de 1,28 % Cu, 0,67 g/t Au, 0,06 % Mo et 17,2 g/t Ag d’échantillons choisis). L’indice et les blocs sont situés de 50 à 200 mètres directement à l’est du sondage MYT-19-06, le long de la même anomalie de PP. Des granites minéralisés comme ceux recoupés dans le sondage MYT-19-06 ont été observés dans ces blocs dont la source serait locale. Le sondage F ciblera l’extension en profondeur de la zone recoupée dans le sondage MYT-19-06.

Le sondage H ciblera une anomalie de PP de type dipôle-dipôle située à la section 1300E, environ 300 mètres au nord du sondage MYT-19-07.

Le sondage I ciblera le champ de blocs à haute teneur en or de l’indice Arwen (jusqu’à 16,8 g/t Au en échantillons choisis en 2018; voir communiqué du 6 novembre 2018), les granites et granodiorites minéralisés de l’indice Haldir (10 échantillons choisis prélevés en affleurement; teneur moyenne de 0,93 % Cu, 0,38 g/t Au, 0,15 % Mo et 5,2 g/t Ag) et la zone riche en molybdène de l’indice Council, qui n’ont pas été vérifiés dans le cadre de la première campagne de forage du printemps. Ces indices sont associés à des anomalies de chargeabilité bien définies lors du levé de PP de type dipôle-dipôle.

Les sondages D, K, L et Q cibleront des anomalies de PP issues d’une inversion géophysique des levés de type gradient et dipôle-dipôle combinés, situées au sud de l’axe principal à Mythril, dans des conglomérats polygéniques. Selon l’interprétation actuelle, ces anomalies de PP auraient été générées à une profondeur de 100 à 200 mètres puisqu’elles sont beaucoup plus fortes dans le levé de PP de type gradient, à pénétration plus profonde, comparativement au levé de PP de type dipôle-dipôle.

Le sondage J ciblera une anomalie de PP située directement dans l’extension vers l’est de l’axe Mythril, 600 mètres à l’est de l’indice Haldir. Cette anomalie présente la même signature que les autres anomalies associées à la minéralisation en cuivre plus à l’ouest (forte chargeabilité/faible résistivité). L’existence de minéralisation en cuivre est très probable dans ce secteur compte tenu de la présence d’un bloc cuprifère (teneur de 0,16 % Cu en échantillon choisi) découvert en 2018, près du site du sondage proposé et situé à bonne distance en amont glaciaire des indices de cuivre connus.

Le sondage N ciblera une anomalie de PP d’un kilomètre de longueur située au nord-est de l’axe Mythril. Ce secteur n’a pas été couvert lors du levé de sols de 2018, mais l’échantillon le plus près a livré une forte anomalie en cuivre dans les sols.

Le sondage O ciblera une anomalie de PP de type gradient qui présente une signature favorable (forte chargeabilité/faible résistivité) et qui coïncide avec une anomalie magnétique.

Enfin, le sondage M ciblera une anomalie électromagnétique isolée identifiée lors du levé aéroporté de 2018. L’anomalie semble se trouver dans des tonalites/granodiorites et est associée à une anomalie de PP de type gradient d’intensité modérée.

Il est à noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et les valeurs présentées ne sont pas représentatives des zones minéralisées. Les résultats des échantillons choisis ont été divulgués dans les communiqués publiés le 6 novembre 2018 et le 16 octobre 2018.
*Prix des métaux utilisés pour calculer les teneurs en éq.Cu : Au 1 285 $/oz, Cu 2,77 $/lb, Ag 15 $/oz, Mo 10,9 $/lb. **Les épaisseurs réelles des intersections de forage ne peuvent être déterminées avec les renseignements disponibles à l’heure actuelle.

Prospection et levés géochimiques de sols et de lacs

Des travaux de prospection et des levés de géochimie de sols cibleront différents secteurs favorables prioritaires sur le bloc de claims principal de Mythril, notamment des anomalies inexpliquées de chargeabilité identifiées lors du levé de PP de type gradient, des anomalies magnétiques/électromagnétiques identifiées lors du levé aéroporté de 2018, des indices historiques de sulfures et des anomalies de cuivre-molybdène identifiées dans le cadre du levé régional de sédiments de fonds de lacs du gouvernement du Québec. Un vaste levé de sédiments de fonds de lacs à haute densité est également planifié et couvrira le bloc de claims principal de Mythril ainsi que plusieurs autres blocs de claims qui ont été jalonnés en 2018-2019.

Contrôle de la qualité

La conception du programme d’exploration et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’assurance-qualité et de contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisation de standards et de blancs pour chaque 20 échantillons. Les échantillons de roches du projet sont analysés pour l’or par pyroanalyse standard sur une fraction de 30 grammes avec fini par spectroscopie d’émission atomique à plasma à couplage inductif (ICP-AES; Au-ICP21) ou avec fini gravimétrique (Au-GRA21) aux laboratoires d’ALS Minerals à Vancouver en Colombie-Britannique. Tous les échantillons sont aussi analysés pour plusieurs éléments par la méthode ICP-AES à quatre acides (ME-ICP61) aux laboratoires d’ALS Minerals à Vancouver en Colombie-Britannique. Les échantillons dont la teneur en cuivre, zinc, molybdène ou nickel dépasse 1 % sont réanalysés par la méthode ICP-AES à quatre acides optimisée pour les hautes teneurs.

Les renseignements techniques ou scientifiques contenus dans le présent communiqué ont été préparés par Sylvain Trépanier, géo., vice-président à l’exploration, Baie James et Nord-du-Québec, de Midland, une « personne qualifiée » tel que défini par le Règlement 43-101.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de calibre mondial. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que BHP Billiton Canada Inc., Mines Agnico Eagle Limitée, Minière Osisko inc., SOQUEM inc., le Fonds d’exploration minière du Nuvavik et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin de bonifier le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour ses actionnaires.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site web de Midland ou communiquer avec :
Gino Roger, président et chef de la direction
Tél. : 450 420-5977
Téléc. : 450 420-5978
Courriel : info@midlandexploration.com
Site web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.
Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques connus et inconnus et des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents des résultats escomptés. Ces risques et ces incertitudes comprennent ceux décrits dans les rapports périodiques de Midland, notamment dans le rapport annuel ou dans les documents déposés par Midland de temps à autre auprès des autorités de règlementation en valeurs mobilières.

Documents