Midland présente une mise à jour de ses projets aurifères à la Baie-James et annonce la découverte de nouveaux indices d’or

10 octobre 2019

Montréal, le 10 octobre 2019. Exploration Midland inc. (« Midland ») (TSX-V : MD) a le plaisir de présenter une mise à jour de ses activités d’exploration pour l’or à la Baie-James. De nouveaux indices d’or ont été découverts au cours des travaux de l’été 2019 sur les projets Galinée, Elrond et Helm’s Deep. De plus, Midland désire annoncer qu’il active sa recherche intensive de nouveaux partenariats afin de relancer de nouvelles campagnes d’exploration pour l’or à la Baie-James.

Galinée

La zone Elsa sur le projet Galinée est une zone aurifère découverte par Midland en 2018. Cette zone avait titré jusqu’à 14,85 g/t Au en échantillons choisis en juin 2018 (communiqué du 26 août 2018 ; noter que les échantillons choisis sont de nature sélective et les teneurs obtenues ne sont pas représentatives des zones minéralisées). Le décapage manuel et l’échantillonnage en rainures réalisés en septembre 2018 avait rapporté les teneurs suivantes : 3,26 g/t Au sur 2,4 mètres, incluant 7,1 g/t Au sur 1,0 mètre ; 2,62 g/t Au sur 0,8 mètre ; 1,36 g/t Au sur 0,6 mètre et 1,91 g/t Au sur 0,7 mètre (communiqué du 23 mai 2019 ; l’épaisseur vraie des zones minéralisées intersectées par les rainures n’est pas connue). Ces rainures sont réparties latéralement sur 12 mètres. La minéralisation aurifère à Elsa se présente comme une zone de cisaillement dextre avec de nombreuses veines de quartz-tourmaline-pyrite±arsénopyrite±chalcopyrite, avec une forte altération en séricite et une altération en tourmaline massive dans la roche encaissante. Plusieurs occurrences d’or visible ont été notées dans des veines de quartz du cisaillement. La minéralisation aurifère semble être de type orogénique.

Un levé de polarisation provoquée réalisé au printemps 2019 a clairement identifié une forte anomalie de chargeabilité de 500 mètres de long, directement coïncidente avec la zone aurifère Elsa. Une autre forte anomalie de chargeabilité de 600 mètres de long est également observée au sud-est de la zone Elsa. La zone Elsa est une cible de forage prioritaire.

Dans la partie ouest du projet Galinée, un nouvel indice aurifère a été découvert en juin 2019. Une zone de cisaillement avec veinules de quartz millimétriques et des traces de pyrite a titré 0,96 g/t Au (échantillon choisi ; données inédites). Un suivi a été réalisé sur cette anomalie aurifère et les résultats seront disponibles au cours de l’automne.

Midland est à la recherche de partenaires pour avancer ce projet à fort potentiel qui est maintenant au stade du forage.

Elrond

Le projet Elrond est situé à la limite entre les sous-provinces géologiques de La Grande et d’Opinaca, qui est l’hôte de plusieurs gisements et indices d’or dans le secteur de la Baie-James (par exemple Éléonore, La Grande Sud, Cheechoo, Corvet-Est, Orfée et La Pointe). En 2017, Midland avait découvert plusieurs nouveaux indices aurifères dans ce secteur où aucun indice n’était connu auparavant.

Dans la partie sud-ouest du projet Elrond, des échantillons choisis d’une amphibolite fortement minéralisée en arsénopyrite avaient titré 4,52 g/t Au et 3,23 g/t Au (communiqué du 12 octobre 2017). À environ 100 mètres au nord, un échantillon choisi d’une amphibolite silicifiée dans une zone de cisaillement avait donné 1,81 g/t Au. Un retour sur cet indice en juillet 2019 a confirmé la teneur aurifère originale avec des teneurs de 2,17 g/t Au et 1,69 g/t Au (échantillons choisis ; données inédites). Toujours en juillet 2019 et dans le même secteur, un échantillon choisi de dyke felsique a titré 2,49 g/t Au, accompagné d’une teneur très élevée en bismuth de 0,21 % Bi.

Dans la partie nord-est du projet, un autre indice d’or accompagné de teneurs élevées en molybdène et bismuth avait été découvert en 2017. Cet indice avait donné des teneurs anomales de 0,89 g/t Au, 0,43 g/t Au et 0,38 g/t Au en échantillons choisis (communiqué du 12 octobre 2017). D’autres échantillons choisis prélevés sur la zone en juin 2018 avait permis d’obtenir des teneurs plus élevées en or, avec 1,63 g/t Au et 1,35 g/t Au (données inédites). Les teneurs en or sont accompagnées de fortes teneurs en molybdène (jusqu’à 0,06 % Mo) et en bismuth (jusqu’à 0,05 % Bi). La minéralisation se présente sous la forme d’une zone de faille d’épaisseur décimétrique avec une minéralisation disséminée dans la roche encaissante sur environ 4 mètres de long par 3 mètres de large. La roche hôte est un granite pegmatitique tardif rose à biotite. La zone minéralisée est ouverte vers le nord-est. En juillet 2019, deux autres échantillons choisis prélevés dans le secteur nord-est du projet ont donné des teneurs anomales en or entre 0,11 g/t Au et 0,23 g/t Au accompagnées encore une fois de teneurs très élevées en Mo (jusqu’à 0,23 % Mo) et en Bi (jusqu’à 0,02 % Bi), toujours dans des granites pegmatitiques (données inédites).

Plusieurs des indices d’or du projet Elrond montrent une signature métallique en Au-Bi-Mo-W et une association avec des dykes granitiques/pegmatitiques qui est typique des gisements d’or de type « intrusion-related ». Les travaux 2019 confirment le potentiel très intéressant du projet pour ce type de minéralisation qui génère des gisements d’or à très fort tonnage. Midland est à la recherche de partenaires pour avancer la prospection sur ce projet à fort potentiel.

Helm’s Deep

Le projet Helm’s Deep a débuté en 2017 à la suite de la découverte d’un nouvel indice d’or qui avait titré 2,42 g/t Au dans un échantillon choisi provenant d’un grès fortement cisaillé et contenant des traces de pyrite (communiqué du 12 octobre 2017). Des échantillons choisis de veines de quartz-tourmaline-biotite avec des altérations calcosilicatées dans des grès avaient également donné des teneurs anomales de 0,72 g/t Au et 0,68 g/t Au. Les travaux réalisés en 2018 et 2019 (données inédites) ont permis d’identifier de nouveaux indices d’or sur Helm’s Deep. Une zone de veines de quartz-pyrite-chalcopyrite identifiée en 2018 a titré 0,74 g/t Au, 0,06 % Cu et 7,1 g/t Ag sur 0,5 mètre en rainures. Toujours en 2018, un échantillon choisi d’un grès injecté de veinules de quartz minéralisées en chalcopyrite a titré 1,13 g/t Au, 23,5 g/t Ag et 2,12 % Cu. Lors de la campagne de juillet 2019, une teneur de 2,95 g/t Au a été obtenue d’un échantillon choisi d’un dyke de porphyre feldspathique contenant des veinules de quartz et des traces de pyrite. Finalement, toujours en juillet 2019, un échantillon choisi d’un bloc d’origine locale d’amphibolite fortement injectée de veines de quartz a titré 0,64 g/t Au.

Le projet Helm’s Deep montre d’abondantes zones de veines de quartz-tourmaline et des altérations à biotite et calco-silicatées spectaculaires dans des roches métasédimentaires qui rappellent les altérations associées à la minéralisation en or de la mine Éléonore*. Le projet Helm’s Deep est également adjacent au projet Clearwater de Ressources Eastmain, qui contient le gisement d’or Clearwater* ainsi que la nouvelle découverte Percival*, située à environ 2 kilomètres au nord de Helm’s Deep. Midland est à la recherche de partenaire pour poursuivre les travaux de prospection sur le projet Helm’s Deep.

Éléonore Centre

Le projet Éléonore Centre est situé à environ 30 kilomètres au sud-ouest de la mine Éléonore. La séquence stratigraphique du projet inclue les wackes et conglomérats de la formation sédimentaire de Low, qui est l’hôte principal de la minéralisation de la mine Éléonore. Les travaux antérieurs de Midland sur Éléonore Centre ont permis d’identifier que le contact entre les conglomérats de la formation de Low et les amphibolites adjacentes est une zone de cisaillement aurifère injectée de veines de quartz-tourmaline-pyrite-scheelite. Sur l’indice Golden Gun West, des teneurs jusqu’à 11,96 g/t Au en échantillon choisi et de 0,44 g/t Au sur 4,0 mètres en rainures ont été obtenues d’une zone de cisaillement avec veines de quartz-tourmaline-pyrite-scheelite au contact conglomérat-amphibolite (communiqué du 22 août 2013). Une teneur de 18,8 g/t Au avait également été obtenue d’un échantillon choisi d’une veine de quartz dans les amphibolites (communiqué du 22 août 2013). Ce contact favorable entre les conglomérats et les amphibolites est présent sur près de 20 kilomètres sur le projet et n’a jamais été testé par forage. Le projet Éléonore Centre présente donc un fort potentiel pour l’or orogénique et est présentement prêt à forer. Midland est à la recherche de partenaires pour de futurs travaux de forage.

Mise à jour du projet Mythril Cu-Au-Ag-Mo

La Phase 3 de forage sur Mythril a été récemment complétée. Au total, 10 sondages totalisant 3397 mètres ont été complétés durant cette phase. Avec les délais présentement au laboratoire, l’ensemble des résultats d’analyses est attendu vers la fin du mois d’octobre.

* Mines et gîtes situés à proximité des projets de Midland à la Baie-James

Mine Éléonore : La mine Éléonore de Newmont-Goldcorp contient des réserves prouvées et probables de 3,3 millions d’onces, des ressources mesurées et indiquées de 0,5 million d’once et des ressources inférées de 0,6 millions d’once.

Gîte Clearwater : Le gîte Clearwater de Ressources Eastmain contient des ressources mesurées et indiquées de 853 000 onces à une teneur de 6,18 g/t Au et des ressources inférées de 500 000 onces à une teneur de 6,53 g/t Au.

Découverte Percival : Le découverte Percival de Ressources Eastmain a titré jusqu’à 2,35 g/t Au sur 87 mètres en forages en 2018.

Mise en garde : Les minéralisations retrouvées à ces mines et gîtes énumérées ci-haut peuvent ne pas être représentatives des minéralisations qui pourraient être identifiées sur les projets de Midland décrits dans ce communiqué.

Contrôle de la qualité

La conception du programme d’exploration et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’assurance-qualité et de contrôle de la qualité conforme aux meilleures pratiques de l’industrie, incluant l’utilisation de standards et de blancs pour chaque 20 échantillons. Les échantillons de roches du projet sont analysés pour l’or par pyroanalyse standard sur une fraction de 30 grammes avec fini par spectroscopie d’émission atomique à plasma à couplage inductif (ICP-AES; Au-ICP21) ou avec fini gravimétrique (Au-GRA21) aux laboratoires d’ALS Minerals à Vancouver en Colombie-Britannique. Tous les échantillons sont aussi analysés pour plusieurs éléments par la méthode ICP-AES à quatre acides (ME-ICP61) aux laboratoires d’ALS Minerals à Vancouver en Colombie-Britannique. Les échantillons dont la teneur en cuivre, zinc, molybdène ou nickel dépasse 1 % sont réanalysés par la méthode ICP-AES à quatre acides optimisée pour les hautes teneurs.

À propos de Midland

Midland mise sur l’excellent potentiel minéral du Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d’or, d’éléments du groupe du platine et de métaux usuels de calibre mondial. Midland est fière de compter sur des partenaires renommés tels que BHP Billiton Canada Inc., Mines Agnico Eagle Limitée, Minière Osisko inc., SOQUEM inc., le Fonds d’exploration minière du Nuvaviq et Mines Abcourt inc. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne ses propriétés nouvellement acquises. La direction évalue actuellement d’autres opportunités et projets afin de bonifier le portfolio de la Société et créer une valeur ajoutée pour ses actionnaires.

Ce communiqué de presse a été préparé par Sylvain Trépanier, P.Géo., Vice-président Exploration Baie-James et Nord du Québec chez Midland et personne qualifiée selon le Règlement 43-101, qui a également approuvé le contenu technique de ce communiqué.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site web de Midland ou communiquer avec :
Gino Roger, président et chef de la direction
Tél. : 450 420-5977
Téléc. : 450 420-5978
Courriel : info@midlandexploration.com
Site web : www.explorationmidland.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui sont assujettis à des risques connus et inconnus et des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents des résultats escomptés. Ces risques et ces incertitudes comprennent ceux décrits dans les rapports périodiques de Midland, notamment dans le rapport annuel ou dans les documents déposés par Midland de temps à autre auprès des autorités de règlementation en valeurs mobilières.

Documents: